Projet de solidarité au Togo - 2013 - Lions Club de Suresnes

Au sein de Suresnes et du Lions Club International, un groupe de
femmes et d’hommes de tous âges travaillant depuis 1970, dans
l’amitié et la convivialité, à une meilleure compréhension
des autres et à la réalisation d’un projet commun.
Ambitieux mais réalistes, accueillants, tolérants, solidaires, unis dans l’amitié
Aller au contenu

Projet de solidarité au Togo - 2013

Nos actions > La Jeunesse > Nos évènements passés
Le Lions club de Suresnes a participé au financement d’une mission effectuée par de jeunes suresnoises au Togo au cours du mois de juillet 2013 :
  • projet d'aide au développement et à l'enfance défavorisée en partenariat avec l'O.N.G. « Savoir-Togo ».
A son retour, l’une des suresnoise, Inés, nous a fait partager le déroulement de sa mission.

Inés commence par nous projeter un film montrant dans quel environnement elle a travaillé en association avec « Savoir Togo » :
  • soutien scolaire : les enfants dont nous nous sommes occupés avaient entre 5 et 14 ans, répartis dans les classes du primaire et du collège.
    • Inès s’est occupée d’une classe de CE1 - nous avons avec eux fait du français et des maths
    • et pour le collège de la physique et de l’anglais.

  • sensibilisation au sida : visite de villages avec un accompagnateur parlant la langue locale :
    • 60 femmes ont été interviewées (des adolescentes, des jeunes mères, des mères plus âgées) en leur demandant ce qu'elles connaissaient sur le sida
    • et pour chaque groupe de femmes (ne connaissant rien du tout, ou ayant une connaissance un peu sommaire, ou ayant une bonne connaissance) des informations complémentaires leur ont été données.

  • animation des jeunes à travers des jeux (ballon, danse,…) au cours de deux ateliers organisés chaque semaine.
       

Ce qui l’a le plus marquée en arrivant au Togo, c'est l'impression d'être « fluorescente » :

  • ils étaient les seuls blancs,
  • tout le monde les appelait « Blancs », en Togolais bien sûr : « yovos »,
  • tout le monde les considérait comme « très riches ».
    • ainsi les habitants sont bien souvent dans la demande…
    • et cette vision des blancs n’est pas près de changer :
      • les blancs qui viennent en humanitaire, à la fin de leur séjour, laissent des cadeaux, des fournitures etc... ce qui accentue l’image de « machines à fric »…

       

Elle a été frappée par la qualité des échanges avec les bénévoles
qui avaient un niveau de français très bon :
  • ils utilisaient parfois des expressions un peu surannées pour nous…


Elle a été également frappé par le fait que :
* tous les villageois étaient accueillants,
* les togolais plus "ouverts vers l'autre" que les français ...

Ce séjour au Togo lui a permis de prendre conscience d'un monde si différent du nôtre, où le rythme de la marche est plus lent
...(il a fallu qu'elle se réhabitue au rythme de la marche dans le métro…)

Le dépaysement complet qu'elle a connu au Togo et l'expérience forte qu'elle a acquise au cours de ce séjour l’incitent à retourner en Afrique, probablement dans un autre pays.


Cette action fait partie de l'un des trois objectifs prioritaires du Club :
  • La Jeunesse.


Retourner au contenu