Un fauteuil sur la route - 2021 - Lions Club de Suresnes

Au sein de Suresnes et du Lions Clubs International
depuis 1970, un groupe d’hommes et de femmes
Ambitieux mais réalistes, accueillants, bienveillants, unis dans l'amitié,
Heureux d'être ensemble et de servir ensemble
Aller au contenu

Un fauteuil sur la route - 2021

Prochains évènements

Du 5 au 15 septembre 2021

1er épisode

Décembre 2020, un mail de la Mairie sollicite le Club pour un projet surprenant : Anne, suresnoise de 74 ans, polyhandicapée en fauteuil roulant électrique depuis 3 ans et demi et sous dialyse 3 fois par semaine a décidé de relier Suresnes à Lisieux en fauteuil, pour terminer son périple jusqu’aux plages du débarquement.

Et la Mairie de nous poser la question : « Le Lions Club de Suresnes pourrait-il aider Anne à réaliser son défi ?? ».

Ce projet soulevait de nombreuses questions :
    • pourquoi un tel projet ?
    • quelles sont ses motivations, quels sont ses moyens ?
    • ce projet est-il compatible avec nos objectifs, nos axes d’actions prioritaires ??

Bref, avant de prendre une décision, le bureau chargeait la Présidente flanquée du secrétaire de se rendre à la Cité Jardins où réside Anne pour en savoir un peu plus.  

Et là, surprise, nous faisons connaissance avec une dame souriante et dynamique qui explique très naturellement les raisons de son état de santé :
    • une dégénérescence osseuse qui l’a mise en fauteuil,
    • des problèmes cardiaques
    • et une insuffisance rénale qui nécessite une dialyse tous les 2 jours.

Avant d’être touchée par la maladie, elle avait fait le projet de « faire » le chemin de Saint Jacques de Compostelle, une fois la retraite venue.
  • Avec ses problèmes de santé son projet a été stoppé net.

D’où sa maxime : « Faites tout ce que vous pouvez faire, dès que vous le pouvez .. ».

Quelques années plus tard, l’envie de tenter l’aventure était toujours là, mais le périple en Galice n'était plus possible.

Puis, un jour, le souvenir d’un film de Claude Lelouch « La belle histoire » qui raconte l’histoire d’une jeune femme partant en pèlerinage en fauteuil roulant à Lisieux a décidé de son choix : « J’irai à Lisieux ».

Ce projet nous paraissait toujours un peu fou, mais comme elle l’assurait avec humour : « Je suis un peu folle, mais raisonnablement ». De plus, elle nous précisait qu’elle avait le soutien de ses médecins.!......

Décidée à surmonter les obstacles de sa maladie et de son handicap et se qualifiant elle-même d’ambassadrice du courage et de l’effort, elle était déterminée à réaliser son rêve.

C’est ce courage et cette volonté qui nous ont convaincus que nous pouvions proposer au Club d’aider Anne dans son aventure.
    • De plus le premier objectif de son projet correspondait à l’un des axes prioritaires du Club qui est le handicap.

Son périple se veut une sensibilisation des pouvoirs publics et du public en général au handicap et en particulier aux difficultés que rencontrent les personnes en fauteuil roulant dans leurs déplacements et dans leur environnement qui pour certaines, conduisent à un sentiment d’exclusion.  

Ensuite, elle souhaite exprimer sa reconnaissance et sa gratitude aux personnels hospitaliers qui accompagnent et soutiennent les patients en redonnant courage et énergie à celles et ceux qui souffrent dans la solitude d’un lit d’hôpital.

Enfin, se souvenant que l’hôpital Foch était à l’origine destiné à soigner les soldats américains pendant la guerre de 14/18, elle accomplira un devoir de mémoire envers tous les jeunes soldats tombés sur les plages lors du débarquement en Normandie, en reliant le cimetière américain de Suresnes à celui de Colleville-sur-Mer.

Début janvier 2021, une part importante de la première réunion de l’année allait être consacrée au débat sur la faisabilité de l’opération et sur la décision de l’organiser ou pas ...

Ce projet a été vu original et novateur pour le Club. Il allait mobiliser beaucoup de monde en offrant une opportunité d’ouverture avec des clubs de province et leur permettre de participer à une opération importante dans une année pauvre en actions.
    • Un de nos amis concluait la discussion par : « C’est un projet passionnant qui donne envie et qui nous fera connaître ».

Au cours de la discussion, plusieurs difficultés avaient été soulevées, telle la sécurisation du parcours et surtout l’état de santé d’Anne qui nécessitera, au-delà du soutien de ses médecins, leur autorisation formelle quelques jours avant le départ.

En définitive, aucune voix ne s’étant opposée au projet, il a donc été adopté :
    • Il ne restait plus qu’à se lancer dans l’aventure... et à constituer un groupe de travail, la Team Fauteuil  ...

Très rapidement nous avons obtenu le soutien de la Ville notamment et c’est important, l’aide du service de la communication pour la conception et l’édition des outils de communication externe.

Le trajet d’origine, conçu par Anne, s’est révélé inadapté : étapes trop longues, voies interdites aux fauteuils roulants….

Bref, il fallait tout reprendre à zéro, réduire la longueur des étapes et emprunter d’autres routes secondaires qui lors des reconnaissances se sont avérées trop dangereuses.

Nous nous sommes alors orientés vers un circuit n'empruntant que des voies sécurisées en ne conservant que les étapes imposées par les séances de dialyse d’Anne.

Le trajet comptera huit étapes sur plus de 110 km qui seront parcourus :
    • en fauteuil roulant pour Anne
    • et en vélo à assistance électrique pour les suiveurs du Club et de la Croix Rouge.


Une convention de partenariat définissant les responsabilités et les activités respectives des deux parties était signée avec Anne.

De son côté, notre Présidente activait ses très nombreux contacts pour rallier les clubs Lions voisins à ce qui était devenu notre projet et pour obtenir les soutiens nécessaires à l’opération, à sa réalisation et à son financement.

Ainsi, elle a obtenu le soutien de la Croix Rouge Française qui assurera la sécurité d’Anne pendant tout son parcours.

L’accueil à chaque étape sera organisé par des Clubs Lions des villes étapes avec le concours des municipalités et d’associations locales.

Nous avons aussi reçu le soutien financier de nombreux clubs voisins et amis et plusieurs promesses de dons.  

Une tombola solidaire des commerçants a été organisée, ainsi qu’une cagnotte participative (crowdfunding) pour boucler le financement.
    • Cette collecte, pour être efficace, est soutenue par les membres du club qui en feront une très large diffusion.

Un soutien particulièrement apprécié nous a été apporté par :
    • le Club de Lisieux où nous passerons trois jours,
    • et Médico Lions qui mettra à notre disposition son camion pour le transport des deux fauteuils et des vélos.

En remerciement, nous demandons à tous les clubs que nous avons contacté de collecter un maximum de lunettes qui seront récupérées à chaque étape.

Si, à la mi-juin, tout n’est pas encore réglé, le projet est bien avancé et nous abordons les derniers détails.

Nous y reviendrons plus tard…..


Cette action fait partie de l'un des trois objectifs prioritaires du Club :
  • Le Handicap.

Retourner au contenu